Présidence de la république de Côte d'ivoire https://www.presidence.ci Union-Discipline-Travail Fri, 27 Jan 2023 14:17:16 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.3.14 https://www.presidence.ci/wp-content/uploads/2016/06/cropped-favicon-512x512-32x32.png Présidence de la république de Côte d'ivoire https://www.presidence.ci 32 32 Le Vice-Président de la République a entamé une visite de travail de 72 heures dans la Région du Hambol https://www.presidence.ci/le-vice-president-de-la-republique-a-entame-une-visite-de-travail-de-72-heures-dans-la-region-du-hambol/ Fri, 27 Jan 2023 14:17:16 +0000 https://www.presidence.ci/?p=38213 Le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, a entamé, le jeudi 26 janvier 2023, une visite de travail de 72 heures dans la Région du Hambol. Il a été accueilli à Katiola, capitale du Hambol, par le Premier Ministre, M. Patrick ACHI, ainsi que plusieurs membres du Gouvernement et les autorités locales.

La première journée de cette visite a été marquée par le lancement officiel des travaux de bitumage des tronçons routiers de Dabakala - Satama Sokoro et Niakara - Tortiya, d’une longueur totale de 109 km.
Les travaux de bitumage du tronçon Dabakala - Satama Sokoro, d’un coût de 44 milliards de F CFA, seront réalisés en 24 mois. Quant au tronçon Niakara - Tortiya, d’un délai d’exécution de 30 mois pour 48 milliards de F CFA d’investissement, il est long de 53 km, prolongé par le bitumage de 7 km de voirie et la construction d’un pont sur la rivière Bou, consacrant ainsi le désenclavement de Tortiya.

A Dabakala comme à Niakara, le Vice-Président de la République s’est réjoui de ce que ces ouvrages vont contribuer à rapprocher davantage les Départements et les Régions de la zone, booster les échanges commerciaux et culturels, faciliter l’évacuation des produits vers les centres de commercialisation et améliorer ainsi les conditions de vie des populations.

Il a rendu hommage au Président de la République, S.E.M Alassane OUATTARA, en soulignant que ces travaux qui démarrent sont la concrétisation d’une promesse faite par le Chef de l’Etat lors du lancement des travaux de bitumage de la route Bouaké - Satama Sokoro -Satama Sokoura, en novembre 2019, à la faveur d’une Visite d’Etat dans la Région.

Notons que la visite de travail du Vice-Président de la République se poursuit ce vendredi 27 janvier 2023 à Tafiré et Katiola, avec le lancement des travaux de bitumage de la voirie de Tafiré, l’inauguration de la grande Mosquée de Katiola et une visite au Clergé Catholique.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Vice-Président de la République a pris part au 2è Sommet de Dakar sur la Nutrition en Afrique https://www.presidence.ci/le-vice-president-de-la-republique-a-pris-part-au-2e-sommet-de-dakar-sur-la-nutrition-en-afrique/ Fri, 27 Jan 2023 08:07:44 +0000 https://www.presidence.ci/?p=38209 Le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, représentant le Président de la République, S.E.M Alassane OUATTARA, a pris part le mercredi 25 janvier 2023, à Dakar (Sénégal), au 2è Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement co-organisé par le Gouvernement sénégalais et le Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), sur le thème « Nourrir l’Afrique : souveraineté alimentaire et résilience ».

L’objectif de ce Sommet était de rassembler les Gouvernements, le Secteur privé, les Organisations multilatérales, les Organisations Non Gouvernementales (ONG) et les Scientifiques pour relever le défi croissant de la sécurité alimentaire en Afrique.

Intervenant à la cérémonie d’ouverture, le Chef de l’Etat sénégalais, S.E.M Macky SALL, par ailleurs, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, a souligné l’urgence pour le continent de mettre fin à sa dépendance alimentaire vis-à-vis de l’extérieur.

Pour lui, il n’est pas normal que l’Afrique qui dispose de plus de 60% de terres arables non exploitées de la planète, d’une population majoritairement jeune et d’un immense potentiel hydrique, importe de la nourriture pour son alimentation. L’Afrique, au vu de toutes ses potentialités, doit se nourrir elle-même et contribuer à donner de la nourriture au monde.

C’est pourquoi, pour le Président Macky SALL, après le 1er Sommet de Dakar sur la Nutrition en octobre 2015, celui de janvier 2023 doit être orienté sur l’action et les solutions. A cet égard, il a lancé un appel à tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux afin qu’ils aident à la mobilisation des ressources financières en vue de l’atteinte de cet objectif de souveraineté alimentaire en Afrique.

Au cours de cette cérémonie d’ouverture, le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, a animé, aux côtés de plusieurs Chefs d’Etat et de Gouvernement, un panel sur la vision de la transformation de l’alimentation et de l’agriculture. Il s’agissait pour eux de partager leur vision de la croissance dans l’agriculture, de l’intégration régionale, des partenariats public-privé et de la mise à l’échelle des témoignages de réussites.

L’intervention du Vice- Président de la République a porté essentiellement sur le cacao dont la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial.

A ce niveau, il a fait remarquer que ceux qui produisent le cacao sont les plus nombreux, mais ne sont malheureusement pas ceux qui engrangent le plus de profits. Cela, tout simplement parce que ces producteurs ne sont pas à toutes les étapes de la chaîne de valeurs.

Pour remédier cet état de fait, il a préconisé que les agriculteurs soient du début à la fin de la chaîne de valeurs, de sorte à tirer le maximum de revenus de leur labeur.

Dans ce cadre, il a révélé que la Côte d’Ivoire s’est engagée depuis quelques années dans une politique de transformation de ses produits, notamment du cacao, pour ajouter de la valeur à ces spéculations.

L’objectif fixé étant la transformation locale d’au-moins 50% de sa production de cacao. En la matière, notre pays, selon M. Tiémoko Meyliet KONE, est sur la bonne voie, d’autant qu’il est actuellement à un taux de transformation de 27 à 30%, et a bon espoir que l’objectif de 50% sera rapidement atteint.
Il a également salué l’esprit d’ingéniosité de la jeunesse africaine qui s’engage de plus en plus dans la voie de transformation locale de nos produits, et a relevé, à cet égard, la justesse de la vision du Président Alassane OUATTARA qui a décrété 2023 comme année de la jeunesse.
En début d’après-midi, il a pris part à un 2è panel sur le pacte de livraison des produits alimentaires et agricoles.

Notons que le Vice-Président de la République était accompagné à ce Sommet du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, M. Kobenan Kouassi ADJOUMANI, du Ministre du Plan et du Développement, Mme Nialé KABA, du Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, M. Sidi Tiémoko TOURE et de l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Sénégal, S.E.M Sékou TOURE.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Chef de l’Etat a eu un déjeuner de travail au Palais de l’Elysée https://www.presidence.ci/le-chef-de-letat-a-eu-un-dejeuner-de-travail-au-palais-de-lelysee/ Wed, 25 Jan 2023 20:00:23 +0000 https://www.presidence.ci/?p=38198 Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA a eu un déjeuner de travail, avec son homologue français, ce mercredi 25 janvier 2023, au Palais de l’Elysée.

Le Chef de l’Etat et la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, ont été accueillis sur le perron de l’Elysée par le Président de la République française, S.E.M. Emmanuel MACRON, et son épouse, Mme Brigitte MACRON.

Les deux Chefs d’Etat se sont ensuite retrouvés pour un entretien en tête-à-tête au cours duquel ils ont fait un tour d’horizon de la coopération entre la Côte d’Ivoire et la France.
Ils ont également échangé sur des sujets régionaux et internationaux d’intérêt commun, notamment la  situation sécuritaire dans la sous-région ouest-africaine ainsi que la question cruciale de la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest et au Sahel.

Notons que la dernière rencontre des Présidents Alassane OUATTARA et Emmanuel MACRON a eu lieu le 16 mai 2022.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Vice-Président de la République a eu un entretien avec l’Ambassadeur des Etats-Unis en Côte d’Ivoire https://www.presidence.ci/le-vice-president-de-la-republique-a-eu-un-entretien-avec-lambassadeur-des-etats-unis-en-cote-divoire/ Tue, 24 Jan 2023 21:38:29 +0000 https://www.presidence.ci/?p=38190 Le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, s’est entretenu, ce mardi 24 janvier 2023, au Palais de la Présidence de la République, avec l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en Côte d’Ivoire, S.E.M. Richard K. BELL.

Le diplomate américain, en fin de mission dans notre pays, est venu faire ses adieux au Vice-Président de la République. Il s’est dit profondément touché par la sollicitude des autorités ivoiriennes à son égard durant son séjour, et n’a pas tari d’éloges envers le peuple ivoirien et ses dirigeants, pour leur résilience et leur culture du ‘’Vivre Ensemble’’.

M. Richard K. BELL a souligné que la Côte d’Ivoire se porte encore mieux que lorsqu’il y prenait fonction, en octobre 2019; avant d’ajouter que le pays continue de progresser, malgré les multiples coups durs qu’il a subis.

Evoquant les défis majeurs auxquels la Côte d’Ivoire a su faire face, et les difficultés que le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, est parvenu à surmonter, l’Ambassadeur des Etats-Unis a cité, dans la chronologie : la pandémie Covid-19 ; le décès brutal du Premier Ministre Amadou Gon COULIBALY ; une tentative de coup d’état ; la perte d’un deuxième Premier Ministre, en la personne de M. Hamed BAKAYOKO ; et enfin, les conséquences de la crise russo-ukrainienne, telles que l’inflation et la hausse des taux d’intérêt à travers le monde.
M. BELL a assuré voir un avenir radieux pour la Côte d’Ivoire, et son optimisme est renforcé par le constat qu’il a pu faire de l’adhésion de l’ensemble des Ivoiriens aux valeurs du ‘’Vivre Ensemble’’ dans la paix. Pour lui, la preuve la plus expressive de cette culture, c’est la manière dont, avec une très grande maturité et une très grande sagesse, le pays a géré la crise de la détention injuste des 49 soldats ivoiriens au Mali.

Le diplomate américain s’est dit convaincu que le dénouement de cette crise rend la Côte d’Ivoire encore plus forte et plus unie.

Pour terminer, il s’est réjoui de la vivacité de la vie politique et de l’effectivité d’un débat démocratique à l’Assemblée Nationale, avec l’existence d’une vraie opposition qui, sans complaisance, contribue d’une façon constructive à la gouvernance.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Vice-Président de la République a procédé au lancement officiel du Dispositif institutionnel de suivi du PND 2021-2025 https://www.presidence.ci/le-vice-president-de-la-republique-a-procede-au-lancement-officiel-du-dispositif-institutionnel-de-suivi-du-pnd-2021-2025/ Mon, 23 Jan 2023 19:22:20 +0000 https://www.presidence.ci/?p=38186 Le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, a procédé, ce lundi 23 janvier 2023, au Sofitel Abidjan - Hôtel Ivoire, au lancement officiel du Dispositif institutionnel de suivi de la mise en œuvre du Plan National de Développement (PND) 2021-2025, d’un coût global de 59.000 milliards de FCFA.

Le Dispositif présenté par la Ministre du Plan et du Développement, Mme Nialé KABA, est un cadre institutionnel qui comprend six (6) organes que sont : au sommet, le Conseil Présidentiel d’Orientation, l’organe décisionnel présidé par le Vice-Président de la République ; le Comité de Pilotage présidé par le Premier Ministre ; le Comité Technique présidé par le Ministre du Plan et du Développement ; le Secrétariat Technique coordonné par le Directeur Général du Plan et de la Lutte contre la Pauvreté ; les Comités de District présidés par les Ministres Gouverneurs de District ; et, enfin, les Groupes de Travail Sectoriels.

Le Vice-Président de la République a dévoilé l’objectif visé à travers ce dispositif institutionnel, en indiquant qu’il s’agit pour le Gouvernement d’avoir sous la main un mécanisme de suivi intégré, inclusif et performant qui permet de garantir l’atteinte des objectifs du PND 2021-2025, fondé sur l’ambitieux programme du Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, dénommé « Une Côte d’Ivoire Solidaire ».

Le Vice-Président Tiémoko Meyliet KONE s’est, par conséquent, réjoui de la forte mobilisation suscitée par cette cérémonie de lancement du PND, qui a vu la participation des Présidents des Institutions de la République, des membres du Gouvernement, les Ministres Gouverneurs, des Représentants du Secteur Privé, de la Société Civile et des Partenaires au Développement. Une forte mobilisation qui, pour lui, traduit aussi la volonté de chacun des acteurs de développement de contribuer à cette dynamique volontariste, allant dans le sens de promouvoir la bonne gouvernance impulsée par le Président de la République.

Pour terminer, le Vice-Président de la République a mis en évidence la reprise de la croissance de l’économie ivoirienne, avec un taux de 7,4% en 2021, après un ralentissement en 2020, du fait de la Covid-19.

Il a invité l’ensemble des acteurs à œuvrer résolument dans le cadre institutionnel défini, afin d’être au plus près des attentes du Chef de l’Etat, qui souhaite voir les réalisations engagées avancer plus vite pour le bonheur des Ivoiriens, avec comme ambition de hisser la Côte d’Ivoire au rang des pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure, à l’horizon 2030.

Télécharger le fichier joint

]]>
Discours de SEM Tiemoko Meyliet KONE, Vice-Président de la République au lancement officiel des activités du dispositif institutionnel de suivi de la mise en œuvre du PND 2021-2025 https://www.presidence.ci/discours-de-sem-tiemoko-meyliet-kone-vice-president-de-la-republique-au-lancement-officiel-des-activites-du-dispositif-institutionnel-de-suivi-de-la-mise-en-oeuvre-du-pnd-2021-2025/ Mon, 23 Jan 2023 19:19:12 +0000 https://www.presidence.ci/?p=38182 Monsieur le Premier Ministre ;

Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions de la République ;
Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement
Mesdames et Messieurs les Ministres, Gouverneurs de District ;
Monsieur le Directeur de Cabinet de Son Excellence Monsieur le Président de la République ;
Mesdames et Messieurs les Membres du Corps Diplomatique ;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations bilatérales et multilatérales ;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Universités et Centres de Recherche ;
Mesdames et Messieurs les Représentants du Corps Préfectoral ; Monsieur le Maire de Cocody ;
Mesdames et Messieurs les Représentants des Collectivités décentralisées ;
Honorables Chefs traditionnels et Guides religieux ; Mesdames et Messieurs les Représentants du Secteur Privé ; Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux ; Mesdames et Messieurs les Directeurs Centraux ;
Chers amis de la presse nationale et internationale ; Honorables invités ;
Mesdames et Messieurs,

C’est avec un réel plaisir que je préside, ce jour, la cérémonie de lancement officiel des activités du Dispositif institutionnel de suivi du Plan National de Développement (PND) 2021-2025.

Je salue l’initiative de cette cérémonie, qui vise à traduire en action le décret en date du 22 septembre 2022, portant création, organisation et fonctionnement du cadre institutionnel de suivi de la mise en œuvre du PND 2021-2025.

La forte mobilisation à l’occasion de cette cérémonie traduit aussi la volonté de tous et de chacun de contribuer à la dynamique volontariste impulsée par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, de promouvoir la bonne gouvernance.
L’objectif visé est de disposer d’un mécanisme de suivi intégré, inclusif et performant, pour garantir l’atteinte des objectifs du PND 2021-2025 fondé sur le Programme « Une Côte d’Ivoire Solidaire ».

Je saisis l’occasion de cette rencontre pour remercier et encourager tous les acteurs de la dynamique économique et sociale remarquable de notre pays dont je salue la présence distinguée. Ce sont, entre autres, les Présidents des Institutions de la République, le Gouvernement, le secteur privé, la société civile et les partenaires au développement.

Je voudrais tout particulièrement saluer et féliciter Monsieur Patrick ACHI, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, et l’ensemble des membres du Gouvernement pour les efforts consentis afin d’améliorer les conditions de vie et le bien-être des populations. C’est le sens des feuilles de route gouvernementales qui devraient constituer un facteur d’accélération de l’exécution du PND 2021-2025.

Je tiens également à adresser mes sincères félicitations et mes encouragements à Madame Nialé KABA, Ministre du Plan et du Développement, qui œuvre à assurer une parfaite gestion de la planification stratégique et du suivi des actions de développement.

J’adresse mes remerciements à l’ensemble des Partenaires au développement pour leur pleine adhésion à la vision portée par le Président de la République et leurs contributions multiformes au processus de développement de la Côte d’Ivoire.
Je voudrais également saluer le Secteur Privé et la Société Civile, dont les efforts conjugués aux nôtres et à ceux de nos braves populations ont permis de renforcer la résilience de notre économie.

A cet égard, je me félicite des accords conclus en fin d'année 2022 pour l’augmentation du SMIG, en écho à la revalorisation des traitements des fonctionnaires, décidée par le Président de la République.

Mes salutations et remerciements vont également à l’endroit des autorités locales dont les actions renforcent au quotidien l’appropriation et l’efficacité des interventions publiques et privées en région, réduisent les vulnérabilités et accélèrent le développement harmonieux du territoire.
Enfin, je voudrais saisir l’occasion de cet instant pour exprimer, à l’endroit de chacune et chacun ici présent, mes vœux de paix, de santé et de prospérité. Que 2023 soit une année de joie et de succès pour vous ainsi que vos familles respectives !

Excellences,
Mesdames et Messieurs ;

Sous le leadership éclairé du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, la Côte d’Ivoire a réalisé d’importants progrès économiques et sociaux en l’espace d’une décennie.

En effet, le pays a enregistré un taux de croissance économique annuel moyen de 8% entre 2012 et 2019. Ce rythme a enregistré un ralentissement en 2020, avec un taux de croissance de 2%, du fait des effets négatifs de la pandémie de COVID-19. Notre économie a réalisé un bond de 7,4% en 2021, retrouvant ainsi sa tendance initiale et son sentier de croissance.
Cette performance est le résultat de la mise en œuvre réussie des Plans Nationaux de Développement successifs, à savoir les PND 2012-2015, 2016-2020 et 2021-2025. A travers ces plans, la Côte d’Ivoire a bâti un cadre cohérent de planification à court, moyen et long terme, ayant permis un développement accéléré, plus inclusif, solidaire et durable.

Le PND 2021-2025, aligné sur la vision et les perspectives Côte d’Ivoire 2030, tire les leçons de la mise en œuvre des deux premiers plans, et ambitionne d’accélérer la transformation économique et sociale du pays. Il couvre l’intégralité des enjeux de développement actuels et constitue le cadre unique de référence des interventions de l’Etat et des partenaires au développement.

Son objectif principal est de hisser la Côte d’Ivoire, à l’horizon 2030, au rang des pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure.
Le scénario de croissance retenu cible un taux annuel moyen de 7,65% correspondant à un niveau d’investissement de l’ordre de 59 000 milliards de F CFA sur la période, dont 74% sont attendus du secteur privé.

Mesdames et Messieurs,
Honorables invités,

La forte attente du Chef de l’Etat est de voir nos réalisations avancer plus vite et mieux, pour le bonheur de chaque ivoirien, et pour que la Côte d’Ivoire s’affirme davantage, notamment par la vigueur et la qualité de sa croissance économique.

C’est pourquoi, il nous engage pleinement, et tous, sans exception, à l’action afin de faire de la participation citoyenne au développement, un véritable projet de société, destiné à donner plus de puissance et de force à l’action gouvernementale.

Le nouveau dispositif de suivi du PND 2021-2025, présenté par la Ministre du Plan et du Développement dans son allocution, se veut un outil d’orientation stratégique, de supervision et de coordination de la mise en œuvre du PND tant au niveau central que local.

La composition des différents organes prend en compte tous les acteurs susceptibles de jouer un rôle décisif dans la réussite de sa mise en œuvre, notamment les Ministères, les Institutions de la République, le secteur privé, les Organisations de la Société Civile et les Partenaires au développement.

De façon pratique, le dispositif de suivi permettra d’identifier et de lever les goulots d’étranglement, de proposer des solutions aux faiblesses structurelles et institutionnelles relevées, et d’affecter nos ressources aux priorités de développement.
La mise en œuvre de ce dispositif bénéficie de l’environnement favorable induit par l’adoption récente de la Loi sur l’Evaluation des Politiques Publiques par les deux chambres du Parlement. Il s’agit d’une avancée qui fait de notre pays un pionnier en Afrique en matière d’évaluation.

Cette Loi contribuera à fonder davantage l’action publique sur la culture du résultat, les évidences, la transparence et la redevabilité, en un mot la bonne gouvernance.

Dans un tel contexte, il nous faut améliorer notre capacité d’absorption des ressources budgétaires et financières, gage d’efficacité de notre action, en réponse aux attentes pressentes de nos populations.

Mesdames et Messieurs,
Honorables invités,

Les résultats obtenus après deux années de mise en œuvre du PND 2021- 2022 sont très encourageants. Le pays poursuit sa dynamique de développement, malgré le contexte international difficile marqué par la persistance des effets de la pandémie à coronavirus d’une part, et d’autre part, les conséquences du conflit russo-ukrainien.

La réaction vigoureuse des pouvoirs publics a permis de consolider les fondamentaux économiques de la Côte d’Ivoire, qui demeure une destination privilégiée des investisseurs étrangers. En témoigne, le succès de l’organisation du Groupe Consultatif à Abidjan le 15 juin 2022, qui a permis de mobiliser les financements nécessaires à la mise en œuvre du PND.

Mesdames et Messieurs ;
Chers membres du Dispositif institutionnel de suivi ;

Face aux attentes des populations, l’accélération de la mise en œuvre du PND 2021-2025 s’impose. A cet effet, je voudrais saluer la mise en œuvre du Programme Social du Gouvernement (PSGouv 2) sur la période 2022- 2024, doté d’un budget de 3 182,4 milliards de F CFA (6 milliards USD).

Ce programme, cohérent avec le PND 2021-2025, accorde une place de choix à la lutte contre la fragilité dans les régions frontalières du Nord, l’emploi des jeunes et l’autonomisation des femmes.
Ce programme vise aussi à accélérer la réduction des inégalités sociales et de la pauvreté.
Par ailleurs, les orientations données par le Chef de l’Etat lors de son discours du nouvel an, visant à faire de 2023 l’année de la jeunesse, nous obligent plus que jamais à nous mobiliser contre le chômage et à répondre plus efficacement aux aspirations des jeunes.

L’atteinte de ces objectifs nécessite le fonctionnement efficace des organes du dispositif de suivi du PND. C’est pourquoi, je voudrais vous inviter à une plus forte implication et à une plus grande rigueur dans l’accomplissement de vos missions respectives.
C’est ensemble, et grâce à nos efforts conjugués, que nous devons réaliser l’ambition de bâtir une Côte d’Ivoire prospère et solidaire pour le bien-être de toutes les populations.

Monsieur le Premier Ministre, Chers participants, Honorables invités,

Les feuilles de route qui vont être remises à chaque catégorie d’acteurs, matérialisent la synergie des actions pour améliorer notre efficacité individuelle et collective.
C’est dans cette attente, et sur cet appel à l’engagement de tous pour le développement de notre beau pays, que je déclare, au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, officiellement installé le Dispositif institutionnel de suivi du Plan National de Développement 2021-2025.

Je vous remercie de votre aimable attention.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Chef de l’Etat a eu un entretien avec l’Ambassadeur de Turquie en Côte d’Ivoire https://www.presidence.ci/le-chef-de-letat-a-eu-un-entretien-avec-lambassadeur-de-turquie-en-cote-divoire-2/ Thu, 19 Jan 2023 17:31:17 +0000 https://www.presidence.ci/?p=38177 Le Président de la République, S.E.M. Alassane Ouattara, s’est entretenu, ce jeudi 19 janvier 2023, au Palais de la Présidence de la République, avec l’Ambassadeur de Turquie en Côte d’Ivoire, S.E.Mme Yonca Gündüz Özçeri.

Le Chef de l’Etat a salué l’excellente coopération entre la Côte d’Ivoire et la Turquie marquée par la Visite d’Etat du Président Recep Tayyip Erdoğan dans notre pays en 2016, après celle effectuée par le Président Alassane Ouattara en Turquie en 2015.

Le Président Alassane Ouattara s’est, en outre, réjoui de l’augmentation du volume des investissements et des échanges commerciaux entre nos deux pays, au cours de ces dernières années.

Evoquant la crise entre la Russie et l’Ukraine, le Président de la République a traduit sa gratitude à son homologue turc pour tous les efforts qu’il déploie pour ramener la paix entre ces deux pays.

Le Chef de l’Etat a rappelé l’attachement de la Côte d’Ivoire à la paix à travers la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix et le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix décerné par l’UNESCO.

Pour terminer, le Président Alassane Ouattara a salué la contribution de l’Ambassadeur de Turquie au renforcement et à la diversification de la coopération entre nos deux pays, et lui a demandé de transmettre ses amitiés à son homologue turc, le Président Recep Tayyip Erdoğan.

L’Ambassadeur de Turquie en Côte d’Ivoire, S.E.Mme Yonca Gündüz Özçeri, a, pour sa part, remercié le Président Alassane Ouattara pour l’hospitalité et le soutien dont elle a bénéficié durant son séjour en Côte d’Ivoire.

Elle s’est réjouie du dynamisme de la coopération entre la Côte d’Ivoire et la Turquie, et a réitéré la volonté des entreprises turques de continuer à investir dans notre pays.

Notons que le Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Fidèle Sarassoro, a pris part à cet entretien.

Télécharger le fichier joint

]]>
COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 18 JANVIER 2023 https://www.presidence.ci/communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-18-janvier-2023/ Wed, 18 Jan 2023 20:27:14 +0000 https://www.presidence.ci/?p=38172 Le mercredi 18 janvier 2023, un Conseil des Ministres s’est tenu de 11h à 13h, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.

CDM du 18 01 2023

L’ordre du jour de cette réunion comportait les points suivants :

A/-Mesures Générales

  • Projets de loi et d’ordonnance
  • Projet de décret

B/-Mesure Individuelle

C/-Communications

D/-Divers

 

A/ – MESURES GENERALES

 

PROJETS DE LOI ET D’ORDONNANCE

 

  • Au titre du Ministère de la Communication et de l’Economie Numérique ;

Le Conseil a adopté un projet de loi portant promotion des startups numériques.

Ce projet de loi détermine les modalités de financement et d’accompagnement des startups numériques de droit ivoirien. Il vise spécifiquement à assurer le développement et la pérennisation de l’activité innovante de ces entreprises fragiles jusqu’à leur maturité, de façon à accroitre leur contribution à la transformation de l’économie nationale et à la qualité de vie des populations.

Il organise, à cet effet, un dispositif incitatif constitué notamment d’avantages fiscaux et douaniers ainsi que de diverses autres mesures administratives d’aide et de facilitation, au bénéfice des startups nationaux, depuis la phase de création jusqu’à la phase de développement précoce, quel que soit le secteur d’activité.

Il prévoit également la création d’un Comité, à savoir un organe spécial, qui aura en charge l’enregistrement et la labellisation des startups numériques existant sur territoire national, en vue de les accompagner efficacement.

 

  • Au titre du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme ;

Le Conseil a adopté une ordonnance instituant un juge unique pour connaitre des délits en matière de police de la circulation et de ceux résultant des accidents de la voie publique ainsi que son projet de loi de ratification.

Cette mesure vise à simplifier et à assurer le règlement rapide des procédures judiciaires devant le tribunal correctionnel en cas de délits, commis en matière de police de circulation, se rapportant notamment à un défaut de permis de conduire, d’assurance, de carte grise, de visite technique et de ceux résultant des accidents de la voie publique ayant causé des dommages.

 

PROJET DE DECRET

 

Au titre du Ministère du Tourisme ; 

Le Conseil a adopté un décret portant réglementation des activités de loisirs.

Ce décret définit les obligations liées à la construction ou à l’aménagement des établissements de loisirs, précise les conditions d’exercice des activités de loisirs ainsi que les modalités de contrôle de ces activités, en vue d’assainir le secteur des loisirs.

Ce décret étend notamment le pouvoir de contrôle des services compétents du Ministère du Tourisme aux parcs d’attraction, aux associations et fédérations de loisirs.

 

B/– MESURE INDIVIDUELLE

 

  • Au titre du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme ;

 

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de Monsieur LEBRY Marie-Léonard, matricule 234 776 D, Magistrat Hors Hiérarchie, précédemment Procureur Général près la Cour d’Appel d’Abidjan,  en qualité de Directeur Général de l’Institut National de Formation de Judiciaire (INFJ), conformément au décret n°2016-842 du 19 octobre 2016 déterminant les attributions, l’organisation et le fonctionnement de l’INFJ.

 

  • Au titre du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité ;

 

Le Conseil a adopté un décret portant nomination de deux (02) Directeurs Généraux Adjoints à la Police Nationale, conformément au décret n°2021-452 du 08 septembre 2021 portant organisation du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.

 

Ainsi sont nommés :

 

  • Monsieur ADAMA OUATTARA, mécano 172 037 N, Contrôleur Général de Police, en qualité de Directeur Général Adjoint, chargé de la Sécurité Publique;

 

  • Monsieur KOUAME KOUASSI BOITTINI, mécano 174 482 L, Commissaire Divisionnaire Major, en qualité de Directeur Général Adjoint, chargé de la Police Scientifique.

 

  • Au titre du Ministère de la Fonction Publique ;

Le Conseil a adopté deux (02) décrets portant respectivement nomination du Directeur Général et du Secrétaire Général de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA), conformément au décret n°2016-1155 du 28 décembre 2016 portant attributions, organisation et fonctionnement de l’ENA.

 

Ainsi sont nommés :

 

  • Monsieur SEPY Yessoh Narcisse Thomas, matricule 241 328 K, Préfet de Département, en qualité de Directeur Général de l’ENA ;

 

  • Madame KONE Pénabohin Aline, matricule 275 926 V, Administrateur Civil Principal, en qualité de Secrétaire Général de l’ENA.

 

  • Au titre du Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora ;

Le Conseil a donné son agrément en vue de la nomination de Madame Carole VAN EYLL, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Royaume de Belgique près la République de Côte d’Ivoire, avec résidence à Abidjan.

 

C/–  COMMUNICATIONS

 

  • Au titre du Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora ;

 

Le Conseil a adopté une communication relative à la cérémonie de remise du Prix Felix HOUPHOUËT-BOIGNY de l’UNESCO pour la recherche de la Paix.

Le Prix Felix HOUPHOUËT-BOIGNY de l’UNESCO pour la recherche de la Paix, édition 2022, a été attribué, le 23 août 2022, à Madame Angela MERKEL, ancienne Chancelière Fédérale d’Allemagne, en reconnaissance de son action pour l’accueil des réfugiés.

La remise de ce Prix aura lieu, le 08 février 2023, à la Fondation Félix HOUPHOUËT-BOIGNY pour la recherche de la Paix, à Yamoussoukro.

 

  • Au titre du Ministère d’Etat, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, en liaison avec le Ministère des Eaux et Forêts, le Ministère des Ressources Animales et Halieutiques et le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable ;

 

Le Conseil a adopté une communication relative à la 6ème édition du Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan (SARA).

L’organisation du Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan (SARA), prévue sur la période du 03 au 12 novembre 2023 est avancée à la période du 29 septembre au 08 octobre 2023.

La cérémonie de lancement officiel des activités préparatoires de cette 6e édition du SARA aura lieu le 09 février 2023.

 

  • Au titre du Ministère de  l’Intérieur et de la Sécurité, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère de la Défense, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

 

Le Conseil a adopté une communication relative à la tenue de la 18ème réunion des Chefs des Services de Renseignement et de Sécurité de l’Initiative d’Accra, couplée avec la 9ème réunion des Ministres en charge de la Sécurité et de la Défense du 31 janvier au 02 février 2023.

En prélude à ces assises, une réunion des experts est prévue du 31 janvier au 1er février 2023. Elle sera suivie, le 02 février 2023, d’une session ordinaire de la réunion des Ministres, à Abidjan.

 

  • Au titre du Ministère du Plan et du Développement, en liaison avec le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat

Le Conseil a adopté une communication relative à la souscription de la Côte d’Ivoire à la 3ème Augmentation Générale du Capital de la SIACE.

 

La SIACE est la filiale du groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) chargée de promouvoir et de garantir les investissements des Etats membres à travers des solutions d’assurance des investissements et les crédits d’exportation. Depuis sa création en 1994, la SIACE a octroyé à notre pays 3,15 milliards de dollars US pour couvrir des opérations d’import-export et divers Investissements Directs Etrangers (IDE) au profit de 63 structures ivoiriennes.

Compte tenu du caractère stratégique de cette 3e augmentation générale du capital de cette institution pour la promotion du secteur privé national, le Conseil a autorisé la participation de notre pays à cette opération.

 

  • Au titre du Ministère des Transports, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère de la Défense et le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité ;

 

Le Conseil a adopté deux (02) communications relatives à la sécurité routière.

 

  • La première communication est relative à la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de la Sécurité Routière (SNSR) 2021-2025.

Face à l’accroissement important du nombre des accidents de la circulation routière qui s’élève à 46 accidents par jour à fin 2022, et des drames qui en découlent, notamment le drame survenu le 05 janvier à Yamoussoukro, le Conseil a instruit le Ministre des Transports et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre des mesures urgentes pour accélérer et renforcer la mise en œuvre de la SNSR, en cours depuis 2021, dans ses volets sensibilisation et répression.

Ainsi, les mesures ci-après ont été arrêtées :

  • institution d’une semaine de sécurité routière du 03 au 10 de chaque mois, sur le reste de l’année 2023 ;
  • l’extension de la vidéo-verbalisation aux axes routiers interurbains accidentogènes ;
  • l’acquisition urgente de radars mobiles en attendant l’installation complète du STI ;
  • l’acquisition supplémentaire d’éthylotests à l’usage des forces de sécurité ;
  • l’opérationnalisation du tribunal de simple police, en vue de réprimer efficacement les infractions routières et d’améliorer sensiblement la sécurité sur les routes.

 

  • La deuxième communication est relative au lancement du permis à points en Côte d’Ivoire.

 

Le système du permis à points a été institué par le décret n° 2016-864 du 03 novembre 2016 portant réglementation de l’usage des voies ouvertes à la circulation publique et réaménagé par le décret 2022-631 du 3 août 2022 du même objet, en vue de lutter efficacement contre le non-respect de la réglementation routière et particulièrement contre l’incivisme sur les routes.

Ce système consiste à allouer un capital de 12 points à chaque permis de conduire, qui font l’objet d’une réduction automatique, pilotée par la plateforme électronique du Ministère des Transports, en cas d’infraction commise par le titulaire dudit permis de conduire, constatée par vidéo verbalisation ou par les agents verbalisateurs munis de terminaux connectés. Ce capital de points peut être reconstitué par un stage de récupération dans un centre agréé ou automatiquement après une période de sursis deux (02) ans, pendant laquelle aucune autre infraction ne doit être commise.

Suite à la mise en place des infrastructures dédiées, le système du permis de conduire à points, rentre effectivement en vigueur, le 1er mars 2023.

A cette occasion, le Conseil exhorte les automobilistes au civisme et au sens des responsabilités, afin d’améliorer la sécurité sur nos routes.

 

  • Au titre du Ministère des Transports ;

 

Le Conseil a adopté une communication relative au nouveau Système d’Immatriculation Initiale des Véhicules (SIIV).

Le SIIV est un nouveau dispositif de gestion dématérialisée et intégrée de l’ensemble des procédures d’immatriculation initiale des véhicules automobiles conçu pour impacter fortement la fluidité et la sécurité routière et corrélativement le dynamisme de l’activité économique. Ce système piloté par les services compétents du Ministère des Transports permettra d’attribuer à tout véhicule automobile en Côte d’Ivoire, un numéro d’ordre automatique, inscrit sur les plaques d’immatriculation dès la première immatriculation jusqu’à la destruction du véhicule, de façon à simplifier la procédure actuelle d’immatriculation et à accélérer la production et la pose des plaques d’immatriculation.

Il convient de noter que la mise en œuvre du SIIV n’aura aucune incidence sur le coût et la validité des plaques d’immatriculation régulières actuelles, qui seront appelées à disparaitre progressivement sans contrainte pour les automobilistes.

 

  • Au titre du Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier, en liaison avec Ministère des Transports;

Le Conseil a adopté une communication relative au renforcement de la signalisation routière sur les axes routiers accidentogènes.

Dans le cadre des politiques en cours pour améliorer la sécurité routière dans notre pays, le Conseil a décidé de procéder à une opération spéciale de renforcement de la signalisation routière sur les principales artères du district d’Abidjan et certains axes routiers interurbains majeurs du pays. Cette opération porte essentiellement sur l’amélioration de la signalisation routière verticale et horizontale de la route de l’Est, de la route du Nord, de la route du Sud et de la route Yamoussoukro – Bouaflé – Daloa, en vue de réduire durablement les accidents de la circulation et d’améliorer la sécurité des transports des personnes et des marchandises sur ces axes routiers.

 

  • Au titre du Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, le Ministère d’Etat, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

 

Le Conseil a adopté une communication relative à la célébration du cinquantenaire de l’Organisation Internationale du Cacao (ICCO).

En accord avec la décision de l’ICCO, prise lors de la 105e session ordinaire de l’Organisation tenue en avril 2022, le Conseil a approuvé l’organisation de la célébration du cinquantenaire de l’Organisation Internationale du Cacao, qui aura lieu le 17 avril 2023, à Abidjan.

Ces festivités placées sous l’égide du Président de la République, seront marquées par la célébration du 10e anniversaire de la Déclaration d’Abidjan relative à un Agenda Global pour une Economie Cacaoyère Durable, adopté en novembre 2012.

 

  • Au titre du Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, en liaison avec le Ministère des Mines , du Pétrole et de l’Energie, le Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme et le Ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier;

 

Le Conseil a adopté une communication relative à la révision de la norme sur le ciment en vue de l’intégration de la dolomite comme matière première de substitution au calcaire entrant dans la fabrication des ciments en Côte d’Ivoire.

La dolomite est un minéral cristallin, se présentant sous forme de marbre blanc, disponible en quantité abondante dans les pays de la sous-région, notamment au Ghana. Des recherches sont en cours, en vue de corroborer l’existence de gisements de dolomite dans notre pays.

Les investigations menées, dans le cadre de la révision de la norme sur le ciment, ont montré que le ciment à base de dolomite est aussi performant que les autres types de ciments utilisant le calcaire dans leur fabrication.

Aussi, le Conseil a décidé de l’intégration de la dolomite comme intrant inerte dans la fabrication du ciment en Côte d’Ivoire, en remplacement du calcaire, importé d’Europe et d’Asie. Le Conseil a instruit, à cet effet, le Ministre de l’Industrie et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre les dispositions idoines en vue de réviser la norme en vigueur sur la composition, les spécifications et critères de conformité des ciments courants, de façon à permettre aux industriels d’inclure la dolomitique dans la production du ciment et de valoriser ainsi cette ressource naturelle locale abondante et accessible.

 

  • Au titre du Ministère des Ressources Animales et Halieutiques, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat;

Le Conseil a adopté une communication relative à la demande d’appui pour la relance des activités de l’Organisation Inter-gouvernementale d’Information et de Coopération pour la Commercialisation des Produits de la Pêche en Afrique (INFOPECHE).

Compte tenu des difficultés de trésorerie que connaît cette Organisation régionale dont la présidence du Conseil d’Administration est actuellement assurée par notre pays, le Conseil a accédé à la demande d’appui de cette institution stratégique pour le secteur de la pêche Afrique, en attendant le rétablissement de son équilibre financier.

 

  • Au titre du Ministère de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité, en liaison avec le Ministère des Eaux et Forêts ;

Le Conseil a adopté une communication relative à l’organisation conjointe du 21ème Congrès international et l’exposition de l’Association Africaine de l’Eau (AAE) et de la 7ème Conférence internationale de l’Alliance pour la gestion des boues de vidange (FSMA), à Abidjan du 19 au 23 février 2023.

Ces assises réuniront environ 150 établissements, entreprises et opérateurs exerçant dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’environnement provenant de 45 pays africains et plus de 100 membres affiliés de tous les continents, correspondant à un total estimatif de 3 000 participants.

Le Conseil a instruit le Ministre de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité et l’ensemble des Ministres concernés à l’effet de prendre les dispositions appropriées pour assurer le succès de cet évènement.

D- DIVERS

Le prochain Conseil des Ministres se tiendra le mercredi 1er février 2023, à Abidjan.

 

 

 

Fait à Abidjan, le 18 janvier 2023
M. Amadou COULIBALY

Ministre de la Communication et de l’Economie Numérique,

Porte-parole du Gouvernement

porteparolat@communication.gouv.ci

]]>
Le Vice-Président de la République a pris part à la cérémonie d’ouverture de la Semaine de la Durabilité d’Abu Dhabi https://www.presidence.ci/le-vice-president-de-la-republique-a-pris-part-a-la-ceremonie-douverture-de-la-semaine-de-la-durabilite-dabu-dhabi/ Wed, 18 Jan 2023 06:43:11 +0000 https://www.presidence.ci/?p=38167 Le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, a pris part, ce lundi 16 janvier 2023, aux côtés de plusieurs Chefs d’État et de Gouvernement, à l’ouverture solennelle de la 15ème édition de la Semaine de la Durabilité d’Abu Dhabi (ADSW), sous la présidence du Cheikh Mohammed Ben ZAYED AL-NAHYAN, Emir d’Abu Dhabi, Président des Émirats Arabes Unis.

La cérémonie a été marquée par plusieurs déclarations, notamment celles des Présidents Azerbaïdjanais, SEM. Ilham ALIYEV, et Coréen, SEM. Yoon SUK-YEOL, qui ont tous deux souligné l’urgence d’agir en commun à la réalisation de la neutralité climatique et à la préservation de la planète terre et ses ressources pour les générations à venir.

Le Vice-Président de la République avait à ses côtés plusieurs membres du Gouvernement, en l’occurrence, Mme Kandia KAMISSOKO CAMARA, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, M. Abdourahmane CISSE, Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République, M. Mamadou Sangafowa COULIBALY, Ministre des Mines et de l’Energie, et M. Jean- Luc ASSI, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable.

En marge des travaux de la Semaine de la Durabilité, le Vice-Président Tiémoko Meyliet KONE a présidé, au Centre National de Conférence d’Abu Dhabi (ADNEC), la cérémonie de signature de la ‘‘Convention de concession pour la conception, le financement, la construction, la détention en pleine propriété et l’exploitation d’une centrale solaire de 50 Mégawatts à Bondoukou’’, ́entre le Gouvernement de Côte d’Ivoire et le Groupe émirati AMEA Power, spécialisé dans le développement d’infrastructures énergétiques.

L’événement a été couronné par la remise officielle du ‘’Prix Zayed pour la Durabilité’’ aux dix (10) heureux lauréats de l’édition 2023. Le ‘’Prix Zayed pour la Durabilité’’ est un prix qui récompense chaque année les PME, les organisations à but non lucratif et les établissements d’enseignement secondaire qui proposent des idées et des solutions durables, innovantes et porteuses d’un impact dans les secteurs de la santé, de l’alimentation, de l’eau et de l’énergie.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Vice-Président de la République a échangé avec le Président du Groupe AMEA Power, à Abu Dhabi https://www.presidence.ci/le-vice-president-de-la-republique-a-echange-avec-le-president-du-groupe-amea-power-a-abu-dhabi-2/ Mon, 16 Jan 2023 09:42:13 +0000 https://www.presidence.ci/?p=38164 Le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, qui séjourne aux Emirats Arabes Unis dans le cadre de la Semaine de la Durabilité d’Abu Dhabi (ADSW), a échangé, ce dimanche 15 janvier 2023, avec M. Hussain AL-NOWAIS, Président du Groupe émirati AMEA Power, spécialisé dans la construction, la maintenance et l’exploitation d’infrastructures énergétiques.

M. AL-NOWAIS s’est dit heureux de pouvoir investir en Côte d’Ivoire et d’y consolider la présence de son entreprise dans le domaine du développement des énergies renouvelables, à commencer par l’implantation d’une unité de production de 50 mégawatts d’électricité à Bondoukou, en partenariat avec le Gouvernement ivoirien.

Il a également révélé son ambition d’explorer en Côte d’Ivoire diverses sources d’énergies, allant de l’énergie solaire à la production de batteries de stockage de grandes capacités.

Le Président du Groupe AMEA Power a, par ailleurs, confié au Vice-Président de la République que le choix de son groupe pour développer ses investissements en Côte d’Ivoire a été motivé essentiellement par trois paramètres, à savoir : le leadership avéré du Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, qui a su hisser l’économie de son pays à un niveau enviable; l’existence d’un capital humain bien formé ; et, enfin, l’existence d’un cadre institutionnel et juridique propice et attrayant pour les investisseurs.

Notons que Mme Kandia KAMISSOKO CAMARA, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et de la Diaspora, M. Abdourahmane CISSE, Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République, et M. Mamadou Sangafowa COULIBALY, Ministre des Mines et de l’Energie, ont pris part à cet entretien.

Télécharger le fichier joint

 

]]>