Présidence de la république de Côte d'ivoire https://www.presidence.ci Union-Discipline-Travail Fri, 24 Jun 2022 01:02:06 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.3.12 https://www.presidence.ci/wp-content/uploads/2016/06/cropped-favicon-512x512-32x32.png Présidence de la république de Côte d'ivoire https://www.presidence.ci 32 32 Le Chef de l’Etat a eu un entretien avec le Président du Niger en visite officielle en Côte d’Ivoire https://www.presidence.ci/le-chef-de-letat-a-eu-un-entretien-avec-le-president-du-niger-en-visite-officielle-en-cote-divoire/ Fri, 24 Jun 2022 01:02:06 +0000 https://www.presidence.ci/?p=37321 Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a eu un entretien, ce jeudi 23 juin 2022, au Palais de la Présidence de la République, avec le Président de la République du Niger, S.E.M. Mohamed BAZOUM, en visite officielle de 48 heures en Côte d’Ivoire.

Le Chef de l’Etat nigérien, qui est accompagné de son épouse et des membres du Gouvernement, a été accueilli à son arrivée en milieu d’après-midi, à l’aéroport international Félix HOUPHOUËT-BOIGNY, par le Vice-Président de la République, M.Tiémoko Meyliet KONE, des membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel.

En fin d’après-midi, les Présidents Alassane OUATTARA et Mohamed BAZOUM ont eu une rencontre qui a été sanctionnée par la signature de cinq Accords de coopération dans les domaines de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme, des hydrocarbures, des ressources animales et dans l’enseignement technique et la formation professionnelle ainsi que sur les consultations politiques.

Au terme de cette rencontre, le Président ivoirien et son homologue nigérien ont animé un point de presse conjoint, au cours duquel ils ont exalté l’excellence des relations entre la Côte d’Ivoire et le Niger.

Le Président Alassane OUATTARA a exprimé sa grande joie d’accueillir son homologue nigérien et relevé le caractère spécial des relations qui existent entre la Côte d’Ivoire et le Niger. Il a salué la contribution de la communauté nigérienne résidant en Côte d’Ivoire à l’essor économique de notre pays.

Le Chef de l’Etat a souligné que l’entretien avec le Président Mohamed BAZOUM a permis de faire un tour d’horizon de la situation socio-politique dans les deux pays, mais également dans la sous-région et au niveau international.

Dans ce cadre, il a dit avoir noté, avec son homologue nigérien, la similitude des préoccupations, notamment en ce qui concerne la sécurité, la lutte contre le terrorisme, mais aussi les questions économiques et financières ainsi que celles liées à la COVID-19, à la guerre en Ukraine et au contexte international de manière générale.

Le Président Alassane OUATTARA a ajouté que le Niger et la Côte d’Ivoire sont tous les deux, membres de plusieurs Organisations, notamment l’UEMOA, la CEDEAO, l’Union Africaine, ce qui leur permet d’avoir des actions de coordination très étroites.

A cet égard, il a évoqué le prochain Sommet de la CEDEAO qui aura lieu le 3 juillet 2022, à Accra, au Ghana, et a affirmé avoir harmonisé avec son homologue nigérien leurs points de vue sur certaines questions délicates, en particulier en ce qui concerne la situation au Burkina Faso, au Mali et en Guinée, des pays avec lesquels la Côte d’Ivoire et le Niger entendent développer des relations de confiance.

Pour terminer, le Chef de l’Etat s’est réjoui de l’attachement du Président Mohamed BAZOUM à la Côte d’Ivoire et l’a félicité pour sa brillante élection l’année dernière, tout en saluant l’alternance démocratique que le Niger a connue.

Le Président du Niger a, à son tour, réitéré son attachement à la Côte d’Ivoire, en faisant également remarquer la singularité des relations entre les deux pays. Il a indiqué que la Côte d’Ivoire occupe une place de choix au niveau de la sous-région, notamment au niveau de l’UEMOA et de la CEDEAO, et a tenu à saluer le leadership du Président Alassane OUATTARA.

Le Président Mohamed BAZOUM a également salué la stabilité de notre pays et relevé l’hospitalité du peuple ivoirien. Il a fait noter que la spécificité de la communauté nigérienne vivant en Côte d’Ivoire est de faire d’importants investissements dans son pays d’origine, le Niger. C’est le modèle de communauté, a-t-il ajouté, que le Niger veut promouvoir à l’extérieur.

Il a ajouté avoir entrepris cette visite officielle pour remercier le Président Alassane OUATTARA, les autorités et le peuple ivoirien pour cette bienveillance à l’égard des Nigériens, mais aussi pour faire un tour d’horizon des problèmes qui concernent les deux pays, de l’insécurité qui envahi l’espace sous-régional, avec des effets et conséquences totalement inattendus caractérisés notamment par des coups d’Etat dans certains pays ces dernières années.

Pour terminer, il a remercié le Chef de l’Etat, le Gouvernement et le peuple ivoirien pour la qualité de l’accueil qui lui a été réservé ainsi qu’à sa délégation, à l’occasion de cette visite officielle.

Notons que dans la soirée, le Président de la République et la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, ont offert un dîner officiel en l’honneur du couple présidentiel nigérien, au cours duquel le Chef de l’Etat nigérien, S.E.M. Mohamed BAZOUM a été élevé à la Dignité de Grand- CROIX et son épouse au Grade de Commandeur de l’Ordre National de Côte d’Ivoire.

Télécharger le fichier joint

]]>
ALLOCUTION DE S.E.M. ALASSANE OUATTARA, A L’OCCASION DU DÎNER OFFERT EN L’HONNEUR DE S.E.M. MOHAMED BAZOUM, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU NIGER https://www.presidence.ci/allocution-de-s-e-m-alassane-ouattara-a-loccasion-du-diner-offert-en-lhonneur-de-s-e-m-mohamed-bazoum-president-de-la-republique-du-niger/ Thu, 23 Jun 2022 23:46:30 +0000 https://www.presidence.ci/?p=37317 Monsieur le Président de la République du Niger, cher frère,

Madame la Première Dame du Niger, chère belle-sœur,

Madame la Première Dame de Côte d’Ivoire,

Monsieur le Vice-Président de la République,

Madame et Messieurs les Présidents d’Institutions,

Madame et Messieurs les Ministres d’Etat,

Mesdames et Messieurs les Ministres,

Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République du Niger en Côte d’Ivoire,

Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs de Mission Diplomatique et d’Organisation Internationale accrédités en Côte d’Ivoire,

Honorables invités,

Mesdames et Messieurs,

Monsieur le Président, cher frère,
Je suis très heureux de vous accueillir en Côte d’Ivoire !

Je voudrais, au nom du peuple et du Gouvernement ivoiriens ainsi qu’en mon nom propre, vous souhaiter à vous-même, à votre épouse ainsi qu’à la forte délégation qui vous accompagne, la cordiale bienvenue en terre ivoirienne. AKWABA à toutes et à tous !

Je voudrais aussi vous adresser mes très vifs et chaleureux remerciements pour l’amitié que vous nous faites en effectuant cette visite officielle.

Votre volonté de resserrer les liens entre nos deux pays frères de même que votre engagement en faveur du renforcement de notre coopération se sont exprimés à maintes occasions depuis votre accession à la magistrature suprême du Niger, le 2 avril 2021.

En effet, en peu de temps, vous avez effectué trois visites en Côte d’Ivoire. Les deux premières se sont déroulées dans le cadre de votre participation à des événements internationaux majeurs, et celle-ci se situe dans un contexte exclusivement bilatéral.

Je voudrais donc vous réitérer mes sincères remerciements pour votre présence et pour votre volonté affichée de poursuivre la mise en œuvre de notre coopération.

Monsieur le Président, cher frère,
Je voudrais me féliciter de l’excellence des relations historiques d’amitié et de coopération qui existent si heureusement entre la Côte d’Ivoire et le Niger, et réitérer ma ferme détermination à œuvrer, de concert avec vous, à leur raffermissement et à leur diversification, pour les hisser au niveau des aspirations légitimes de nos deux peuples.

Les liens séculaires d’amitié et de fraternité qui nous unissent commandent qu’ensemble, nous mettions un point d’honneur à rendre plus dynamique et plus fructueuse cette coopération mutuellement bénéfique pour nos peuples respectifs.

C’est un engagement qui devrait pouvoir se traduire par des initiatives innovantes permettant d’accroître le niveau de nos échanges qui demeure, pour l’heure, bien en deçà de la qualité de nos relations et des énormes potentialités dont regorgent nos deux pays.

Je voudrais, à cet égard, me féliciter de la signature, cet après-midi, de 5 accords de coopération entre nos deux pays dans les domaines politique, de la sécurité et de la lutte contre le terrorisme, des hydrocarbures, de l’enseignement technique et la formation professionnelle et des ressources animales.

La réalisation de cet engagement n’est possible que si la paix et la stabilité règnent à l’intérieur et aux frontières de chacun de nos Etats.

Je voudrais vous réitérer la compassion du Gouvernement et du peuple ivoiriens suite aux différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire nigérien et manifester notre solidarité au peuple et au Gouvernement nigériens dans la lutte inlassable, sous votre leadership, contre le terrorisme et l’extrémisme violent qui sévissent dans notre sous-région.

S’agissant particulièrement du terrorisme, il nous faut renforcer davantage notre coopération dans la lutte contre ce fléau et mutualiser nos efforts et nos moyens.

Monsieur le Président, cher frère,
Je voudrais clore mon propos en renouvelant mon engagement et ma totale détermination ainsi que celle du Gouvernement ivoirien à œuvrer, de concert avec vous, à la consolidation des relations entre nos deux pays, pour le bénéfice de nos peuples respectifs.

Honorables Invités,

Mesdames et Messieurs,

Je vous invite à présent à vous lever et à lever vos verres en l’honneur de Son Excellence Monsieur Mohamed BAZOUM, Président de la République du Niger, de Madame Hadidja BAZOUM, Première Dame de la République du Niger et de l’importante délégation qui l’accompagne, de même qu’à l’amitié et à la fraternité entre les peuples ivoirien et nigérien.

Vive le Niger !
Vive la Côte d’Ivoire !
Vive la coopération ivoiro-nigérienne ! Je vous remercie.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Chef de l’Etat a échangé avec le Directeur Général du Groupe Société Générale https://www.presidence.ci/le-chef-de-letat-a-echange-avec-le-directeur-general-du-groupe-societe-generale-2/ Thu, 23 Jun 2022 14:52:51 +0000 https://www.presidence.ci/?p=37313 Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a échangé, ce jeudi 23 juin 2022, au Palais de la Présidence de la République, avec le Directeur Général du Groupe Société Générale, M. Frédéric OUDEA, présent à Abidjan dans le cadre de la célébration des 60 ans de présence du Groupe Société Générale en Côte d’Ivoire.

Il a souligné que l’entretien avec le Chef de l’Etat lui a permis de réaffirmer l’engagement de son Groupe dans le pays, avec un bon positionnement dans l’écosystème du marché bancaire en Côte d’Ivoire. Il a ajouté que dans le cadre de ses activités, le Groupe continue d’investir, de développer sa présence géographique, son réseau, ses offres à la clientèle, notamment dans le financement des grands projets, d’infrastructures indispensables au développement économique, de Petites et Moyennes Entreprises (PME), ainsi que dans le cadre de l’inclusion financière.

Le Directeur Général a, par ailleurs, précisé que son Groupe développe également son ancrage dans la société ivoirienne. C’est ainsi que ce jeudi 23 juin 2022, il a procédé, aux côtés de la Ministre de la Culture et de la Francophonie, à la pose de la première pierre du Musée d’arts contemporains de Grand- Bassam. Par cet acte, a-t-il révélé, le Groupe entend dépasser sa vocation traditionnelle et son cœur de métier pour donner aussi un sens à sa présence dans la société en tant que grand établissement bancaire.

Pour terminer, M. Frédéric OUDEA a affirmé qu’au cours de son séjour en terre ivoirienne, il aura l’occasion de rencontrer les clients, de célébrer avec eux ces 60 ans de présence en Côte d’Ivoire et de réaffirmer aux autorités ivoiriennes, à l’ensemble de la population et aux clients que le Groupe Société Générale est un partenaire de confiance prêt à aider à la poursuite du développement économique du pays.

Notons que le Ministre, Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Fidèle SARRASORO et le Ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME, M. Souleymane DIARRASSOUBA, ont pris part à la rencontre.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Chef de l’Etat a pris part à la réunion du Bureau de la Conférence de l’Union Africaine, par visioconférence https://www.presidence.ci/le-chef-de-letat-a-pris-part-a-la-reunion-du-bureau-de-la-conference-de-lunion-africaine-par-visioconference/ Mon, 20 Jun 2022 17:58:36 +0000 https://www.presidence.ci/?p=37286 Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce lundi 20 juin 2022, à la réunion du Bureau de la Conférence de l’Union Africaine, par visioconférence.

Dans son allocution d’ouverture, le Président du Sénégal, S.E.M. Macky SALL, par ailleurs, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine, a rappelé le communiqué publié, le 24 février 2002, par l’Union Africaine pour exprimer son extrême préoccupation face à la très grave et dangereuse situation créée en Ukraine, appeler au respect impératif du droit international, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté nationale de l’Ukraine et inviter à l’instauration immédiate d’un cessez-le-feu pour favoriser une solution négociée du conflit.

Le Chef de l’Etat sénégalais a exprimé la préoccupation de l’Union Africaine face à ce conflit, car la guerre entraîne des morts, des blessés et des destructions massives qui créent des malheurs et la souffrance humaine. Toute guerre en soi, a-t-il ajouté, est une faillite pour l’humanité.

Pour terminer, le Président Macky SALL a réitéré l’appel de l’Afrique pour la désescalade, le cessez-le-feu et une solution pacifique et durable à ce conflit.

Le Président de l’Ukraine, S.E.M. Volodymyr ZELENSKY, a, pour sa part, appelé au renforcement des relations entre l’Ukraine et le continent africain. Il a souhaité la poursuite du développement des pays africains sans interruption.

Evoquant le conflit russo-ukrainien, le Président ZELENSKY a réitéré sa détermination à mettre fin à cette guerre pour permettre au peuple ukrainien de vivre dans un pays en paix et d’améliorer son niveau de vie.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Chef de l’Etat a pris part à la double cérémonie de célébration de la Journée Mondiale des Réfugiés et d’invocation de la clause de cessation du statut de Réfugié pour les Réfugiés ivoiriens https://www.presidence.ci/le-chef-de-letat-a-pris-part-a-la-double-ceremonie-de-celebration-de-la-journee-mondiale-des-refugies-et-dinvocation-de-la-clause-de-cessation-du-statut-de-refugie-pour-les-refugies/ Mon, 20 Jun 2022 16:30:40 +0000 https://www.presidence.ci/?p=37281 Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce lundi 20 juin 2022, au Sofitel Abidjan-Hôtel Ivoire, à la double cérémonie de célébration de la 22e édition de la Journée Mondiale des Réfugiés et d’invocation de la clause de cessation du statut de Réfugié pour les Réfugiés ivoiriens.

Intervenant au nom du Président Alassane OUATTARA, le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, a salué sa présence qui traduit son attachement à la recherche constante de la paix, de la cohésion nationale et du vivre-ensemble, dans un pays en sécurité et en paix.

Il a ensuite rendu hommage à ces millions d’enfants, de femmes et d’hommes en quête d’asile à travers le monde et réitéré la détermination de la Côte d’Ivoire à poursuivre ses actions de protection des personnes rendues vulnérables, conformément aux conventions internationales.

L’adoption d’un projet de loi sur le statut de réfugié et l’institution d’une procédure de détermination du statut d’apatride, à travers la mise en place des Commissions nationales d’éligibilité et de recours, s’inscrivent dans ce cadre, selon le Vice-Président Tiémoko Meyliet KONE.

Pour lui, l’invocation de la clause de cessation du statut de Réfugié pour les Réfugiés ivoiriens constitue pour le Gouvernement et le peuple ivoiriens, la manifestation tangible de la reconnaissance internationale des efforts consentis par la Côte d’Ivoire depuis le déclenchement des crises successives.

Il en veut pour preuve la signature d’accords avec le HCR et les pays d’accueil, pour le rapatriement des Réfugiés ivoiriens de la sous-région et la prise d’une Ordonnance portant amnistie en faveur de toutes les personnes détenues ou poursuivies pour des infractions en lien avec la crise postélectorale de 2010, qui s’est également étendue aux infractions contre la sûreté de l’Etat commises après le 21 mai 2011. La mise en œuvre de ces différentes mesures a permis, selon lui, à plus de 300 000 compatriotes réfugiés de regagner le pays, soit plus de 96% des Réfugiés ivoiriens.

Les autres intervenants, notamment la Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, Mme Kandia CAMARA, et le Haut- Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés, M. Filippo GRANDI, ont rendu un vibrant hommage au Président Alassane OUATTARA pour sa vision qui a favorisé le retour des Réfugiés ivoiriens ainsi que pour ses efforts en faveur du rétablissement de la paix et de la stabilité, de la réconciliation nationale et du développement économique de la Côte d’Ivoire.

Notons que la cérémonie s’est achevée par une photo de famille.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Chef de l’Etat a échangé avec un Emissaire du Président du Congo et le Vice- Président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale https://www.presidence.ci/le-chef-de-letat-a-echange-avec-un-emissaire-du-president-du-congo-et-le-vice-president-de-la-banque-mondiale-pour-lafrique-de-louest-et-centrale/ Thu, 16 Jun 2022 18:27:41 +0000 https://www.presidence.ci/?p=37275 Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a échangé, ce jeudi 16 juin 2022, au Palais de la Présidence de la République, successivement avec le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche de la République du Congo, M. Paul Valentin NGOBO, et le Vice-Président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale, M. Ousmane DIAGANA.

Le Ministre Paul Valentin NGOBO était porteur d’un message du Président de la République du Congo, S.E.M. Denis SASSOU-NGUESSO, à son « homologue et frère », le Président Alassane OUATTARA.

Il a indiqué que dans le cadre de la coopération agricole entre les deux pays, matérialisée par un accord de 2014, le Président SASSOU-NGUESSO lui a confié la mission de travailler avec les autorités compétentes ivoiriennes sur un certain nombre de questions agricoles, d’autant qu’en la matière, le Congo a beaucoup à apprendre de la Côte d’Ivoire.

Le Ministre Congolais a dit être venu à Abidjan pour travailler sur la question des semences, c’est-à-dire le développement d’une industrie semencière au Congo en s’inspirant de l’expérience ivoirienne, ainsi que l’augmentation de la production du manioc et sa transformation, et la question de la filière avicole. Car, pour lui, sur toutes ces questions, la Côte d’Ivoire est un modèle pour son pays.

Il a ajouté que l’entretien avec le Chef de l’Etat lui a permis d’évoquer tous ces sujets et de faire également le point des échanges qu’il a eus avec certains Ministres ivoiriens, en particulier, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, M. Kouassi ADJOUMANI. A ce niveau, il a révélé que bientôt, le Congo sollicitera notre pays afin qu’une équipe de l’ANADER (Agence Nationale pour le Développement Rural) se rende dans ce pays.

Pour terminer, le Ministre Paul Valentin NGOBO a affirmé repartir de la Côte d’Ivoire avec des projets bien précis qui vont être mis en place très rapidement pour matérialiser cette coopération agricole entre les deux pays.

Quant à M. Ousmane DIAGANA, Vice-Président de la Banque Mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale, il a dit avoir félicité le Président de la République et tout le Gouvernement ivoirien pour la réussite de l’organisation de la Réunion du Groupe Consultatif pour le financement du PND (Plan National de Développement) 2021-2025, les 15 et 16 juin 2022, à Abidjan. Il a ajouté que c’est la toute première fois qu’un pays africain organise une telle rencontre sur ses terres, en précisant que ce fut une réussite totale non seulement en terme de participants mais aussi en terme de montants mobilisés.

En ce qui concerne le Groupe de la Banque Mondiale, il a révélé que c’est un montant de plus de 8 milliards de dollars US que l’Institution s’est engagée à mettre à la disposition de la Côte d’Ivoire pour les quatre années à venir, ce qui représente une augmentation de plus de 60% de ce que la Banque Mondiale a fait dans le cadre du PND précédent.

M. DIAGANA a ajouté avoir profité de cet entretien pour saluer le leadership du Président Alassane OUATTARA, d’autant que la Côte d’Ivoire est devenue aujourd’hui une place forte de réflexions sur le devenir de l’Afrique.

A ce niveau, il a précisé que le monde se trouve actuellement dans un contexte de crises qui affectent tous les pays. Il s’agit notamment de la guerre en Ukraine, des crises liées aux conflits dans la sous-région ouest africaine, de la pandémie de COVID- 19 et de la crise climatique.
Sur tous ces grands sujets, les réflexions, selon le Vice-Président de la Banque Mondiale, se mènent ici, en Côte d’Ivoire, ainsi que les idées que l’Afrique veut partager avec le reste du monde.

Par ailleurs, il a également souligné que les échanges avec le Chef de l’Etat ont porté sur tous les progrès que la Côte d’Ivoire est en train d’enregistrer, notamment sur le plan macro –économique, en affirmant qu’en dépit de la crise de la COVID- 19 et le conflit en Ukraine, les fondamentaux économiques de notre pays sont solides.
Pour M. Ousmane DIAGANA, en effet, au vu de tout cela, la Côte d’Ivoire mérite d’être aidée, en prenant des mesures urgentes à travers, par exemple, les Programmes des filets sociaux et d’accès des populations à l’alimentation. Mais aussi, à travers des investissements dans le secteur de la transformation de l’économie, de l’agriculture, l’énergie, le digital et le renforcement du capital humain.

Pour terminer, il a annoncé que dans le cadre de la stratégie nationale ou du partenariat que la Banque Mondiale est en train de finaliser, la Côte d’Ivoire bénéficiera de financements de programmes novateurs, avec l’appui de la Société Financière Internationale (SFI).

Notons que M. Sergio PIMENTA, Vice-Président de la Région Afrique de la SFI, qui était de la délégation, a abondé dans le même sens, en se réjouissant de la tenue à Abidjan les 13 et 14 juin 2022, de la 8ème édition de l’Africa CEO Forum, qui s’est focalisée sur le secteur privé. Il a ajouté que la SFI s’intéressera particulièrement à la problématique du Logement dans notre pays.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Chef de l’Etat a assisté à un Panel présidentiel dans le cadre de l’Africa CEO Forum, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire https://www.presidence.ci/le-chef-de-letat-a-assiste-a-un-panel-presidentiel-dans-le-cadre-de-lafrica-ceo-forum-au-sofitel-abidjan-hotel-ivoire/ Tue, 14 Jun 2022 23:30:18 +0000 https://www.presidence.ci/?p=37271 Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a assisté, ce mardi 14 juin 2022, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, à un Panel présidentiel dans le cadre de l’Africa CEO Forum, co-animé par les Présidents du Sénégal, S.E.M. Macky SALL, et du Niger, S.E.M. Mohamed BAZOUM, ainsi que le Vice-Président de la République, S.E.M. Tiémoko Meyliet KONE.

Ce Panel de haut niveau, qui a marqué la clôture de la 8è édition de l’Africa CEO Forum, a porté sur la crise alimentaire, les changements climatiques et les questions sécuritaires, notamment la lutte contre le terrorisme.

Les participants ont proposé des solutions à ces différents défis tels que l'autosuffisance alimentaire, la production d’énergies renouvelables, la bonne gouvernance des Etats, le renforcement des capacités de nos Armées et le soutien de la communauté internationale au continent africain.

Plus spécifiquement, le Vice-Président Tiémoko Meyliet KONE, intervenant au nom du Président Alassane OUATTARA, a relevé les mesures prises par le Gouvernement pour faire face à la crise alimentaire et à l’inflation. Il s’agit, notamment, du plafonnement des prix des denrées alimentaires et des produits pétroliers, d’une meilleure gestion budgétaire, de la réduction du train de vie de l’Etat, d’une meilleure maîtrise des facteurs de production des cultures vivrières et de la mise en œuvre d’une politique d’autosuffisance alimentaire.

Notons qu’au cours de l’Africa CEO Forum, les participants ont lancé un appel à une collaboration plus accrue entre les secteurs privé et public pour une croissance économique plus soutenue, la transformation structurelle des économies africaines et la création d’emplois, notamment pour les jeunes.

]]>
Le Chef de l’Etat a échangé avec plusieurs personnalités en marge de l’ouverture de l’Africa CEO Forum https://www.presidence.ci/le-chef-de-letat-a-echange-avec-plusieurs-personnalites-en-marge-de-louverture-de-lafrica-ceo-forum/ Mon, 13 Jun 2022 20:57:49 +0000 https://www.presidence.ci/?p=37267 En marge de la cérémonie solennelle d’ouverture de la 8ème édition d’Africa CEO Forum ce lundi 13 juin 2022, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a eu des entretiens avec plusieurs personnalités invitées à ce Forum.

Il s’agit du Directeur Général de la Société Financière Internationale (SFI), M. Makhtar DIOP, du Vice- Ministre américain du Commerce, M. Don GRAVES, de la Présidente du Groupe Air France KLM, Mme Anne Marie COUDERC, et du PDG du Groupe Arise Ivoire, Mme Roselyne CHAMBRIER.

Le Directeur Général de la SFI, M. Makhtar DIOP, a indiqué que l’entretien avec le Chef de l’Etat a été l’occasion de faire le point de la coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Institution qu’il dirige.

Une coopération qui, selon lui, est très importante dans plusieurs domaines, notamment dans les secteurs bancaire, financier et agricole.
Il a ajouté que la SFI finance actuellement un certain nombre d’entreprises aussi bien locales qu’internationales, tout en précisant que l’entretien avec le Président Alassane OUATTARA a permis de dégager certaines priorités de la Côte d’Ivoire, en particulier dans le domaine du logement.

Pour terminer, il a promis de poursuivre tous ces dossiers et d’augmenter de manière significative tous les engagements de la SFI en Côte d’Ivoire.

Quant au Vice- Ministre américain du Commerce, M. Don GRAVES, il a dit avoir évoqué avec le Président de la République les valeurs que son pays partage avec la Côte d’Ivoire, mais aussi le partenariat solide qui existe depuis longtemps entre les Etats Unis d’Amérique (USA) et notre pays. Il a ajouté avoir fait, avec le Chef de l’Etat, le constat que ce partenariat, quoique solide, mérite d’être amélioré et consolidé.

Le Vice- Ministre américain du Commerce a révélé, avoir évoqué également avec le Président Alassane OUATTARA, des défis mondiaux, notamment la sécurité alimentaire, l’inflation, le prix du carburant et l’alimentation. Des défis qui, selon lui, découlent de la guerre en Ukraine et pour laquelle il importe de prendre des mesures pour y faire face.

M. Don GRAVES a, par ailleurs, indiqué avoir saisi l’occasion pour saluer le leadership de la Côte d’Ivoire dans la sous- région, un pays qui est un modèle et un pôle de stabilité. Une stabilité que les deux pays se sont engagés à consolider ensemble.

La Présidente du Groupe Air France KLM, Mme Anne Marie COUDERC a souligné que la rencontre avec le Président de la République a permis d’évoquer l’activité aérienne en général et particulièrement le développement de cette activité en Côte d’Ivoire.

L’entretien a également été l’occasion, selon elle, de rappeler les liens de coopération très anciens avec notre pays et l’intention du Groupe Air France KLM de développer davantage ses activités en Côte d’Ivoire.

De fait, il s’agit de raffermir le partenariat avec la Compagnie Air Côte d’Ivoire et d’explorer toutes les possibilités de développement.
Mme Roselyne CHAMBRIER, PDG du Groupe Arise Ivoire, qui a été la dernière personnalité à être reçue, a affirmé que l’entretien avec le Chef de l’Etat visait à faire le point des investissements de son Groupe en Côte d’Ivoire. Dans ce cadre, elle a révélé que le Groupe Arise a investi 173 millions d’euros dans la construction d’un port en Côte d’Ivoire, précisément à San Pédro, et qui sera inauguré le jeudi 16 juin 2022. C’est un Terminal industriel, polyvalent, qui va permettre de traiter notamment les produits solides et liquides.

Evoquant les perspectives, Mme Roselyne CHAMBRIER a marqué l’ambition de son Groupe d’accompagner la vision du Président de la République, en particulier, dans les domaines de l’industrialisation, de la création d’emplois et de la valeur ajoutée dans le pays.

Notons que le Ministre, Secrétaire Général de la Présidence de la République, M. Abdourhamane CISSE, a pris part à toutes ces rencontres.

Télécharger le fichier joint

]]>
Le Chef de l’Etat a présidé la cérémonie d’ouverture de la 8ème édition d’Africa CEO Forum https://www.presidence.ci/le-chef-de-letat-a-preside-la-ceremonie-douverture-de-la-8eme-edition-dafrica-ceo-forum/ Mon, 13 Jun 2022 19:30:06 +0000 https://www.presidence.ci/?p=37263 Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a présidé, ce lundi 13 juin 2022, au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, la cérémonie solennelle d’ouverture de la 8ème édition d’Africa CEO Forum.

Organisée autour du thème : ‘’Souveraineté, Croissance verte et Transformation industrielle : les nouvelles routes de la prospérité africaine’’, cette 8ème édition a enregistré la présence d’illustres personnalités, notamment celle de Sa Majesté la Reine Maxima des Pays Bas, le Président de la République du Ghana, S.E. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, le Vice-Président de la République fédérale du Nigéria, M. Yemi Osinbajo, le Vice-Président ivoirien, M. Tiémoko Meyliet KONE, les Premiers Ministres ivoirien et gabonais ainsi que celle de plusieurs partenaires au développement et de dirigeants d’entreprise.

Intervenant à cette occasion, le Chef de l’Etat a exprimé sa joie d’accueillir ce parterre de personnalités et a félicité et encouragé le Groupe Jeune Afrique pour l’organisation régulière de ce grand rendez-vous des décideurs publics et privés.

Il a fait remarquer que depuis 2020, le monde est entré dans une nouvelle ère de troubles politiques, économiques et sanitaires, en précisant que l’Afrique subsaharienne a connu en 2020, une récession économique de 1,7%, en raison de la pandémie de COVID-19, une sous-performance économique très importante qu’elle n’a pas connue depuis des décennies.

A cet égard, il a tenu à saluer l’important rôle joué par les partenaires internationaux et régionaux pour dénoncer les inégalités de l'accès mondial aux vaccins ainsi que leur contribution au financement des différents plans de relance économiques et sanitaires.

Il a mis en exergue les conséquences néfastes de la pandémie de COVID-19 sur l’économie mondiale et africaine en particulier, accentuées par la survenue de la guerre en Ukraine, qui a amené plusieurs pays à restreindre ou à suspendre leurs exportations pour garantir leur sécurité alimentaire et contrer la hausse des prix sur leurs marchés intérieurs.

Le Président Alassane OUATTARA a souligné, par ailleurs, que cette situation, intrinsèquement inflationniste partout dans le monde, pousse les Gouvernements et les entreprises à réévaluer leurs dépendances aux réseaux mondiaux, et à accélérer la localisation de leurs opérations.

C’est pourquoi, il a salué le thème de cette édition d’Africa CEO Forum qui, selon lui, est en ligne avec les principaux défis actuels du continent africain, car, il permet également d’insister sur le rôle moteur que doit jouer le Secteur privé dans le développement de l’Afrique à travers notamment la production et la transformation locale des produits de première nécessité.

Dans ce cadre, il a indiqué que sa vision est de construire un partenariat d’intérêt mutuel entre le secteur privé et le secteur public, pour créer des emplois pour la jeunesse, et une croissance durable et verte de nos économies.

Pour terminer, le Président de la République a levé un coin de voile sur le nouveau Plan National de Développement 2021-2025 de 110 milliards USD, dont les 3/4 sont attendus du secteur privé, ainsi que le "Abidjan Legacy Program", lancé lors de la COP15 en mai dernier, et a souhaité que ce Forum constitue une plateforme privilégiée pour les décideurs du secteur privé et public, en vue de faire des propositions concrètes, et nouer des partenariats pour profiter des opportunités, avec la mise en œuvre de la Zone de Libre-Echange Continentale (ZLECAf), ce marché africain intégré de plus 1,2 milliards d’habitants.

Notons que ce Forum qui prend fin demain, mardi 14 juin 2022, sera meublé, entre autres, par des panels, des ateliers et des conférences.

Télécharger le fichier joint

]]>
DISCOURS DE S.E.M. ALASSANE OUATTARA A L’OCCASION DE LA CÉRÉMONIE D’OUVERTURE DE L’ AFRICA CEO FORUM https://www.presidence.ci/discours-de-s-e-m-alassane-ouattara-a-loccasion-de-la-ceremonie-douverture-de-l-africa-ceo-forum/ Mon, 13 Jun 2022 19:22:08 +0000 https://www.presidence.ci/?p=37258 Sa Majesté la Reine Maxima des Pays-Bas ;

Excellence Monsieur Nana Akufo-Addo, Président de la République du Ghana ;

Monsieur le Vice-Président de la République du Nigeria ;

Monsieur le Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire ;

Madame et Monsieur les Chefs de Gouvernement du Gabon et de Côte d’Ivoire ;

Monsieur le Président de la Banque Africaine de Développement ;

Monsieur le Directeur Général de la Société Financière Internationale;

Mesdames et Messieurs les Ministres ;

Monsieur le Président de l’Africa CEO Forum ;

Madame la Vice-Présidente du Groupe Jeune Afrique ;

Mesdames et Messieurs les Membres du Corps diplomatique ;

Chers Participants au CEO Forum ;

Honorables Invités ;

Mesdames et Messieurs ;

C’est avec un réel plaisir que je vous accueille, à nouveau, à Abidjan à l’occasion de la 8e édition de l’Africa CEO Forum. Bienvenue en terre ivoirienne ; « Akwaba à toutes et à tous ! »

Je voudrais saluer la présence distinguée de Sa Majesté la Reine Maxima des Pays-Bas, ainsi que celle de mon frère Nana Akufo-Addo, Président du Ghana.

Majesté, cher frère Nanan, nous sommes heureux et honorés de vous accueillir en Côte d’Ivoire.

Je salue également la présence de Monsieur Yemi Osinbajo, Vice-Président du Nigeria, représentant mon frère, le Président Muhammadu Buhari à ce forum.

Nous aurons aussi le plaisir d’accueillir lors de ce forum, les Présidents Mohamed Ould El Ghazouani de la Mauritanie, Mohamed Bazoum du Niger et Macky Sall du Sénégal, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine. Je tiens à les en remercier chaleureusement.

Je remercie également les Chefs de Gouvernement et les Ministres des différents pays frères et amis, les Dirigeants d’entreprise ainsi que tous nos partenaires techniques et financiers, pour leur participation à ce forum.

Je tiens à féliciter et à encourager le Groupe Jeune Afrique pour l’organisation régulière de ce grand rendez-vous des décideurs publics et privés.
Bien évidemment, j’ai une pensée émue pour mon regretté ami et frère, le Président Béchir Ben Yahmed, fondateur du Groupe Jeune Afrique à qui je voudrais rendre hommage pour son action en faveur de l’Afrique et de sa jeunesse en particulier.

Excellences,
Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs,

Depuis 2020, le monde est entré dans une nouvelle ère de troubles politiques, économiques et sanitaires.
L’Afrique subsaharienne a connu en 2020, une récession économique de 1,7%, en raison de la pandémie de COVID-19, sa sous-performance économique la plus importante depuis des décennies.

A titre d’exemple, la Côte d’Ivoire avait connu de 2012 à 1019, un taux de croissance économique annuel moyen de 8% par an et en 2020, la performance a été de 2%. Cela démontre à quel point cette crise a été terrible pour la Côte d’Ivoire mais également pour l’ensemble des pays africains y compris les pays producteurs de pétrole.

Je voudrais, à cet égard, saluer l’important rôle joué par nos partenaires internationaux et régionaux (l’Organisation des Nations Unies, l’Organisation Mondiale de la Santé, l’Organisation Mondiale du Commerce, le Fonds Monétaire International, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, le G20 etc.) pour dénoncer les
inégalités de l'accès mondial aux vaccins ainsi que leur contribution au financement de nos différents plans de relance économiques et sanitaires.

La pandémie de COVID-19 a révélé la vulnérabilité de la mondialisation.
Elle a aussi provoqué des perturbations dans l'approvisionnement en biens essentiels tels que les masques, les médicaments et les vaccins. Je voudrais donc saluer l’initiative de mon jeune frère Makhtar Diop, Directeur Général de la Société Financière Internationale, visant à aider certains pays africains pour la fabrication de vaccins.
Cette situation de pandémie a été accentuée avec la crise en Ukraine et ses répercussions économiques, financières et sociales dans le monde.

En effet, en raison de la guerre en Ukraine, plusieurs pays ont restreint ou suspendu leurs exportations pour garantir leur sécurité alimentaire et contrer la hausse des prix sur leurs marchés intérieurs. Il s’agit, notamment, des grands producteurs tels que l’Inde, la Hongrie et la Moldavie pour le blé, et l’Indonésie pour l’huile de palme.

Cette situation, intrinsèquement inflationniste partout dans le monde, pousse les Gouvernements et les entreprises à réévaluer leurs dépendances aux réseaux mondiaux, et à accélérer la localisation de leurs opérations.

Ainsi, l'inflation aux États-Unis est à 8,5%, son plus haut niveau depuis quarante ans, et au-delà de 5% dans l’Union Européenne. Dans l’Union Économique et Monétaire Ouest- Africaine (UEMOA), où elle est généralement en dessous de 3%, l’inflation a atteint le niveau de 6,4% au premier trimestre 2022.

Les Banques centrales sont donc confrontées aujourd’hui à des décisions difficiles. Elles doivent choisir entre vivre avec une inflation plus élevée, ou augmenter les taux directeurs pour réduire l’inflation.
Plusieurs Banques centrales ont ainsi récemment décidé d’augmenter les taux, notamment la Federal Reserve des USA (+50 basis points), la Banque centrale du Nigeria (+150 basis points), la Banque Centrale du Ghana (+450 basis points) et la BCEAO (+25 bp).

Ces augmentations de taux directeurs ont une incidence importante sur l’inflation mais également sur le pouvoir d’achat et l’épargne intérieure.
Malheureusement, cette augmentation des taux impacte négativement le financement des économies africaines sur les marchés financiers régionaux et internationaux, car les taux d’emprunt deviennent plus élevés.

Excellences,
Honorables Invités, Mesdames et Messieurs,

Nous sommes donc préoccupés par le ralentissement de la croissance mondiale, la disponibilité en Afrique de certains produits ainsi que par la poussée de l'inflation, alimentée par la flambée des prix des denrées alimentaires, des engrais et du carburant.

Le thème de cette édition, « Souveraineté, Croissance verte et Transformation industrielle : les nouvelles routes de la prospérité africaine », est en ligne avec les principaux défis actuels de notre continent.
Il permet également d’insister sur le rôle moteur que doit jouer le secteur privé dans le développement de l’Afrique à travers, notamment, la production et la transformation locale de nos produits de première nécessité.

Excellences,
Honorables Invités, Mesdames et Messieurs,

Notre vision est de construire un partenariat d’intérêt mutuel entre le secteur privé et le secteur public, pour créer des emplois pour notre jeunesse et une croissance durable et verte de nos économies.

À cet égard, la Côte d’Ivoire a lancé un nouveau Plan National de Développement 2021- 2025 d’environ 100 milliards de dollars US dont les 3/4 sont attendus du secteur privé, ainsi que le "Abidjan Legacy Program", lors de la COP15 en mai dernier, qui est un programme de restauration des terres d'une valeur de 2,5 milliards de dollars US sur 5 ans.

Je souhaite donc que ce forum constitue une plateforme privilégiée, pour les décideurs du secteur privé et public, en vue de faire des propositions concrètes, et nouer des partenariats pour profiter des opportunités, avec la mise en œuvre de la Zone de libre- échange continentale Africaine (ZLECAf), ce grand marché africain intégré de plus de 1,2 milliards d’habitants. Ce marché atteindra le double en 2050, soit 2,5 milliards d’habitants ; ce qui représente de réelles opportunités malgré les défis auxquels nous devons faire face.

Cette grande rencontre d’Abidjan permettra de développer de nouveaux sillons en vue d’accélérer la transformation de nos économies.

C’est sur cette note d’espoir que je déclare ouverte, la huitième édition de l’AFRICA CEO FORUM.

Bon séjour en Côte d’Ivoire. Je vous remercie.

Télécharger le fichier joint

]]>