Le Chef de l’Etat a proclamé l’ouverture officielle des 8èmes Jeux de la Francophonie.

Le Chef de l’Etat a proclamé l’ouverture officielle des 8èmes Jeux de la Francophonie.

Le Chef de l’Etat a proclamé l’ouverture officielle des 8èmes Jeux de la Francophonie.

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a proclamé, ce vendredi 21 juillet 2017, dans la soirée, au stade Félix HOUPHOUËT – BOIGNY, à Abidjan, en présence de ses pairs de Madagascar, du Burkina Faso, du Mali, du Togo, du Niger et du Ghana ainsi que de la Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Michaëlle JEAN et de plusieurs Invités de marque,
l’ouverture officielle des 8èmes Jeux de la Francophonie.

Intervenant à cette occasion, il a d’abord exprimé sa grande joie et sa fierté d'accueillir à Abidjan, ces 8emes jeux de la Francophonie. Aussi, a-t-il
souhaité le traditionnel Akwaba (la bienvenue en langue locale) à tous les Invités et participants.
Il a tenu ensuite à remercier particulièrement ses homologues, Chefs d’Etat, pour leur présence effective à cette cérémonie d’ouverture ; avant de traduire sa gratitude à la Secrétaire Générale de l’OIF pour l’inestimable soutien qu’elle et son équipe ont apporté à notre pays tout au long de la préparation de ces Jeux.

Faisant l’historique de ces Jeux, le Président Alassane OUATTARA a indiqué que cet évènement prend sa source en Côte d’Ivoire, précisément à Yamoussoukro, où en 1984, le Premier Président de notre pays, le Père de la Nation ivoirienne, le Président Félix HOUPHOUËT - BOIGNY, avait initié les Jeux de l’Amitié. Lesquels Jeux avaient rassemblé dans la capitale politique de la Côte d’Ivoire, plus de 2000
jeunes venus de plusieurs pays francophones. Pour lui donc, c’est cet évènement qui a inspiré les initiateurs des Jeux actuels de la Francophonie, dont la première édition a eu lieu en 1989 au Maroc.

Situant les enjeux de ce rassemblement, le Chef de l’Etat a indiqué que dans un monde qui fait face à de nouveaux défis et dans lequel la jeunesse est en quête de repères et de modèles, les Jeux de la Francophonie constituent un cadre privilégié  pour des milliers de jeunes de montrer l’exemple à travers le sport, les arts et la culture ; et de promouvoir la fraternité, la solidarité, la diversité et l’excellence.

A cet égard, il a invité les pays francophones à prendre conscience de leurs forces, notamment aux plans politique, culturel et social ; car leur espace géographique est fort de 56 pays, avec une langue commune, le français, qui constitue un véritable trait d’union entre 275 millions de personnes de races, de religions et de cultures différentes.

Après avoir félicité le Comité d’Organisation qui a permis que ce rêve devienne réalité, et souhaité pleins succès à tous les participants, le Président de la République a souligné, pour terminer, que le plus important ne sera pas le trophée que les uns et les autres auront à remporter, mais les émotions, les images et les souvenirs qui resteront à jamais gravés dans leurs mémoires comme ayant été un moment unique
dans leur vie.

Avant le Chef de l’Etat, le Ministre auprès du Président de la République, Chargé des Jeux de la Francophonie, le Gouverneur du District d’Abidjan, M. Robert Beugré MAMBE, a rendu un vibrant hommage au Président Alassane OUATTARA pour avoir non seulement obtenu l’organisation de cette manifestation, à Abidjan, mais également pour avoir tout mis en œuvre afin qu’elle se tienne effectivement.

Quant à la Secrétaire Générale de la Francophonie, Mme Michaëlle JEAN, elle a dit sa joie d’être en Côte d’Ivoire, une « «terre de tant de beautés ».
Elle a ajouté que grâce à ces Jeux et surtout aux jeunes qui vont y prendre part, la grande famille de la Francophonie va démontrer à la face du monde, la « force de l’amitié ; de la fraternité entre les peuples ; de la riche diversité de nos cultures et de nos langues ; de la langue française qui est notre trait d’union et la force de se lancer tous les défis à travers les arts et la culture ».

Pour Mme Michaëlle JEAN, la Francophonie c’est tout cela. Mais c’est aussi « vivre ensemble et en paix ».
Cette cérémonie d’ouverture, colorée, riche en son et en lumière, a été aussi marquée par des fresques, des prestations d’artistes, la parade des différentes délégations et un feu d’artifice.

Notons qu’après cette cérémonie, le Chef de l’Etat a offert un dîner officiel en l’honneur de ses homologues et des Invités au Sofitel –Abidjan Hôtel Ivoire.

Close